Zika : un cas de transmission par voie sexuelle annoncé aux Etats-Unis

Des médecins du Texas ont révélé mardi qu'un patient avait été contaminé après un rapport sexuel avec une personne atteinte par le virus Zika. La transmission d'homme à homme serait donc possible.

(Aux Etats-unis, le Texas annonce un cas de transmission du virus Zika par voie sexuelle © SIPA / Jeffrey Arguedas)

Les autorités de santé publique américaines du comté de Dallas au Texas ont annoncé un cas de transmission du virus Zika aux Etats-Unis. Elles ont évoqué une transmission par voie sexuelle et non par une piqûre de moustique. Il était admis jusqu'ici que la transmission d'homme à homme était impossible. Cette révélation intensifie les craintes d'une propagation rapide de la maladie.

A LIRE AUSSI ►►►Le virus Zika est "une urgence de santé publique mondiale" pour l'OMS

Pour les autorités sanitaires américaines, il ne s’agit pas d’une première mais il s’agit d’une alerte. Les experts savent en effet que le virus Zika transmis par la piqûre du moustique Aedes peut de façon exceptionnelle se transmettre de la mère à l’enfant ou par relation sexuelle. Et c’est ce qui s’est passé à Dallas : une personne contaminée lors d’un voyage au Venezuela a bien transmis le virus à son partenaire. En 2008, déjà un autre cas avait été signalé.

Le centre de contrôle des maladies infectieuses américain conseille l’usage du préservatif à tous ceux qui ont séjourné dans des pays à risque. Il recommande aussi des précautions particulières pour les femmes enceintes.

Rien, dans le cas de Dallas, n’indique que ce genre de transmission ne reste pas très isolée, mais l’inquiétude vient du manque de certitude scientifique : combien de temps le virus reste-t-il agressif ? Et quels facteurs expliquent ces transmissions ?

L'inquiétude est en tout cas réelle aux Etats-Unis : l’hiver, de nombreux touristes voyagent dans les Caraïbes et, au printemps, les moustiques vont arriver dans les jardins américains.