Cet article date de plus de six ans.

Yémen : deux otages tués lors d'une opération de l'armée américaine

L'otage américain Luke Somers, journaliste de 33 ans, a été tué samedi au Yémen lors d'une opération visant à le libérer. Un otage sud-africain Pierre Korkie a également été tué.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'Américain Luke Somers avait 33 ans © SIPA/AP Photo/Hani Mohammed)

L'opération visant à le libérer a mal tourné. L'otage américain Luke Somers a été tué au Yémen, a annoncé samedi matin un haut responsable de la présidence yéménite. Le gouvernement avait d'abord cru à sa libération, d'ailleurs annoncée par le ministère de la Défense, avant d'apprendre son décès, a-t-il expliqué. Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a confirmé l'information.

"Les forces spéciales américaines ont mené une mission au Yémen afin de libérer un citoyen américain, Luke Somers, et tout autre citoyen étranger tenu en captivité avec lui par les terroristes d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). Mais M. Somers et un second citoyen non-Américain qui était captif avec lui ont été assassinés par les terroristes de l'Aqpa au cours de cette opération ", a déclaré dans un communiqué Chuck Hagel.

Dans un communiqué, le président américain Barack Obama a condamné le "meurtre barbare " du journaliste par Al Qaïda, précisant qu'il avait donné vendredi son feu vert à l'opération. Luke Somers a pu être extrait des lieux mais il a succombé par la suite à ses blessures, a déclaré un haut responsable de la présidence yéménite.

Un enseignant sud-africain également tué

Luke Somers, un journaliste de 33 ans, avait été enlevé à Sanaa en septembre 2013. Jeudi, les Etats-Unis ont annoncé l'échec, le mois dernier, d'une tentative pour le libérer. Dans une vidéo mise en ligne mercredi, Al-Qaïda menaçait de tuer l'otage dans les trois jours si les Etats-Unis ne répondaient pas aux exigences du groupe.

Un enseignant sud-africain, Pierre Korkie, a également été tué samedi matin, lors de cette tentative de libération. Selon l'ONG Gift of the givers, qui menait les discussions, il devait être libéré très prochainement. L'opération a eu lieu dans la région de Wadi Abdan al Daqqar, province de Chaboua, dans le sud du pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.