Cet article date de plus de dix ans.

Vidéo L'hommage national aux Invalides : François Hollande confirme le retrait des soldats d'Afghanistan

Lors de la cérémonie solennelle aux Invalides en hommage aux quatre soldats tués en Afghanistan , le chef de l'Etat a confirmé le retrait de ce pays de quelque 2.000 soldats français, sur un total de 3.500, d'ici la fin de l'année.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande lors de la cérémonie aux Invalides (FTV)

Lors de la cérémonie solennelle aux Invalides en hommage aux quatre soldats tués en Afghanistan , le chef de l'Etat a confirmé le retrait de ce pays de quelque 2.000 soldats français, sur un total de 3.500, d'ici la fin de l'année.

L'adjudant-chef Thierry Serrat, 46 ans, le maréchal des logis-chef Stéphane Prudhom, 32 ans, le maréchal des logis Pierre-Olivier Lumineau, 27 ans, et le brigadier Yoann Marcillan, 24 ans tués, samedi 9 juin en Afghanistan, dans un attentat qui a également fait cinq blessés parmi les soldats français, ont reçu l'hommage de la nation jeudi dans la cour des Invalides. (Vidéo de l'intégralité de la cérémonie en bas de page)

Ils appartenaient au 40e régiment d'artillerie de Suippes (Marne) et au 1er Groupement interarmées des actions civilo-militaires de Lyon.

"Je m'incline avec respect et émotion devant chacun d'eux. Je veux leur dire, au nom de la France, notre gratitude", a affirmé le président de la République.

"Aux Invalides, dans ce haut lieu de notre histoire militaire, ces cercueils recouverts du drapeau tricolore nous ramènent à l'essentiel", a affirmé le président lors d'une cérémonie qui a réuni les corps constitués et le personnel politique, avec notamment les anciens présidents de la République, à l'exception de Jacques Chirac, et des anciens premiers ministres.

"Nos troupes combattantes entameront leur départ du sol d'Afghanistan dans les prochaines semaines", a confirmé François Hollande lors de son hommage aux soldats tués, qui s'est engagé à ce que le retrait se déroule "dans l'ordre et la sécurité".

"Le temps est venu de la transition", "appelée de leurs voeux par les autorités afghanes elles-mêmes", a notamment déclaré le président de la République, soulignant que le président afghan Hamid Karzaï le lui avait confirmé "ces dernières heures".

Le texte du discours de François Hollande :

Revoir l'intégralité de la cérémonie aux Invalides

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.