Venezuela : face à une inflation monstre, Nicolas Maduro augmente le salaire minimum de 150%

D'après le FMI, l'inflation du bolivar a atteint 1 350 000% cette année.

Une employée de l\'Etat vénézuélien manifeste pour demander une revalorisation des salaires, le 28 novembre 2018 à Caracas (Venezuela). 
Une employée de l'Etat vénézuélien manifeste pour demander une revalorisation des salaires, le 28 novembre 2018 à Caracas (Venezuela).  (YURI CORTEZ / AFP)

La crise économique perdure au Venezuela. Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a augmenté le salaire minimum de 150%, jeudi 29 novembre, afin de tenter d'endiguer l'inflation endémiquequi a atteint 1 350 000% cette année, selon le FMI. Avec cette nouvelle augmentation, le salaire minimum passe ainsi de 1 800 à 4 500 bolivars, soit environ 50 dollars (44 euros) au taux officiel – une rémunération qui permet à peine d'acheter 3 kg de viande.

Il s'agit du sixième réajustement de l'année, dans le cadre d'un plan de réforme économique visant à contenir les effets de l'inflation. Il y a trois mois, l'Etat avait augmenté les salaires de 3 400%, et dévalué la monnaie vénézuélienne en lui retirant cinq zéros. Des mesures qui ont permis un "ralentissement significatif de l'inflation", selon Nicolas Maduro. Le président vénézuélien estime l'inflation est "bien en dessous des prévisions du Fonds monétaire international".