Visite du pape en Irak : un voyage historique sous le signe de la paix

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Visite du pape en Irak : un voyage historique, sous le signe de la paix
France 2
Article rédigé par
A.Mikoczy, F.Crimon - France 2
France Télévisions

Le pape François est arrivé en Irak vendredi 5 mars. C’est une visite historique et inédite en terre irakienne, où les chrétiens d’Orient ont souffert ces dernières années.

La visite en Irak du souverain pontife a plusieurs objectifs. “Le premier objectif, c’est une marque de soutien envers les chrétiens qui ont particulièrement souffert, ainsi que les autres minorités, notamment pendant la période où l’Irak était occupée en partie par l’Etat Islamique”, explique le journaliste France Télévisions Alban Mikoczy, en duplex depuis Bagdad (Irak). “Oui, une paix est possible, c’est ce que dit le pape”, poursuit le journaliste, avant de rappeler que le niveau de sécurité est toutefois à son maximum dans les rues de Bagdad.

“Que se taisent les armes”

La capitale irakienne ressemble à une ville fantôme, traversée par un cortège surprotégé. Seuls quelques milliers d’étudiants ont eu le droit de former une haie d’honneur. Les 10 millions d'habitants ont reçu l’ordre de rester chez eux. Le pape a voulu ce voyage, malgré les risques. “Que se taisent les armes. Que leur prolifération soit limitée ici et partout. Et puis que cessent les intérêts partisans de pays intérieurs qui se désintéressent complètement de la population locale”, a-t-il déclaré. Il est ensuite allé à la rencontre de prêtres chrétiens, pour rendre hommage aux chrétiens qui sont restés dans le pays malgré les menaces.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.