Le pape François fait sa première apparition après une absence due à une sciatique

Debout derrière son pupitre, le pape a prononcé la traditionnelle prière de l'Angélus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le pape François lors de la prière de l'Angélus, vendredi 1er janvier 2020 au Vatican. (HANDOUT / VATICAN MEDIA / AFP)

Le pape François a fait sa première apparition publique, vendredi 1er janvier, après avoir dû annuler sa participation à deux célébrations à la basilique Saint-Pierre jeudi soir et vendredi matin pour cause de "sciatique douloureuse". Debout derrière son pupitre, le pape a prononcé la traditionnelle prière de l'Angélus, encadré par un sapin et une crèche de Noël.

"Je vous adresse à tous mes vœux de paix et de sérénité pour la nouvelle année", a déclaré le souverain pontife. "Les douloureux événements qui ont marqué la vie de l'humanité l'an passé, en particulier la pandémie, nous ont enseigné à quel point il est nécessaire de s'intéresser aux problèmes des autres et de partager leurs inquiétudes."

Jeudi dernier, le Vatican avait annoncé que le pape, atteint par "une douloureuse sciatique", ne serait pas en mesure de présider les célébrations liturgiques prévues jeudi soir et vendredi matin à la Basilique Saint-Pierre.

Inquiétude pour sa santé

Peu avant Noël, deux cardinaux faisant partie de la garde rapprochée du pape, un Polonais et un Italien, avaient par ailleurs contracté le Covid-19, suscitant de nouveau des interrogations sur la protection du pape, âgé de 84 ans et qui porte rarement le masque. D'autant que le pape est considéré comme une personne à risque.

A l'âge de 21 ans, en 1957, Jorge Bergoglio avait en effet souffert d'une pleurésie aiguë et les chirurgiens avaient dû procéder à l'ablation partielle de son poumon droit, selon son biographe Austen Ivereigh. Le Vatican n'a pas encore indiqué à quelle date le pape pourrait bénéficier d'un vaccin contre le Covid-19.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.