Le pape François emmènera cinquante réfugiés à Rome et en appelle à la solidarité européenne

En déplacement en Grèce, le pape a appelé l’Europe à prendre ses responsabilités et porter secours aux migrants qui frappent à sa porte.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le pape arrive à la basilique-cathédrale catholique de Saint Dionysius l’Aréopagite, à Athènes, le 6 décembre 2021. (THANASSIS STAVRAKIS / POOL / AFP)

Le pape François termine son voyage à Chypre et en Grèce, lundi 6 décembre. Il est de retour au Vatican après quatre jours passés à prendre la défense des migrants appelant l'Europe à prendre ses responsabilités et éviter un "naufrage de civilisation". François a notamment mis en garde contre les nationalismes excessifs, les égoïsmes. Le pape joint le geste à la parole puisqu'il ramène cinquante réfugiés : un premier groupe d'ici dix jours puis les autres au début de l'année prochaine.

"C'était mon rêve"

Parmi les cinquante heureux élus, Anita est au premier rang. Elle entoure son bébé d'à peine un an. Le pape va arriver et elle pourra le remercier. "Je vais le saluer et l’embrasser, indique-t-elle. Je vais aussi lui dire merci beaucoup car il m’emmène en Italie avec mon enfant et c’était mon rêve." Anita a quitté Kinshasa, en République démocratique du Congo, il y a seulement deux mois avec son bébé, la communauté Sant'Egidio a décidé de l'amener en Italie. Azza Benbali est médiatrice et interprète pour la communauté, elle a rencontré de nombreux réfugiés.

"C’est un très gros travail. Et comme l’a déclaré le pape, on demande à toute l’Europe d’aider ces gens-là, d’ouvrir les portes : ils sont confrontés à des situations très délicates et beaucoup d'enfants ont besoin d'aide."

Azza Benbali

à franceinfo

Anita dit avoir déjà oublié son pays mais ne veut surtout pas en parler. Désormais, c'est l'avenir de son bébé qui compte : "Je vais travailler pour mon bébé, je veux une meilleure vie pour lui. " Lorsqu'elle sera sur place en Italie, c'est le Vatican qui prendra en charge son logement, sa formation, son parcours d'intégration.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pape François

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.