Le pape François compare l'avortement au recours à un "tueur à gages"

Pour le souverain pontife, avoir recours à l'interruption volontaire de grossesse est comme faire appel à un tueur à gages pour résoudre un problème. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

C'est une déclaration qui risque d'écorner encore un peu plus son image de pape progressiste. Devant ses fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre (Vatican) mercredi 10 octobre au matin, le pape François fustige l'avortement. "Est-il juste d'éliminer une vie humaine pour résoudre un problème ? Ce n'est pas juste se débarrasser d'un être humain parce qu'il est petit, c'est comme avoir recours à un tueur à gages pour résoudre un problème", a déclaré le souverain pontife.

Des déclarations ultra-conservatrices ces derniers mois

L'avortement assimilé au recours à un tueur à gages, ce n’est pas la première fois que le pape François affiche son opposition à l'IVG. Dans une interview en 2016, il le qualifiait déjà de crime. En juin dernier, il comparaît même avortement et nazisme. Initialement considéré comme réformateur depuis son élection en 2013, le pape François multiplie ces derniers mois les déclarations ultra-conservatrices. Il y a près de deux mois, il recommandait aux parents d'enfants homosexuels de leur faire consulter un psychiatre. Jusque-là, le pape s'était montré plus ouvert sur la question. "Qui suis-je pour juger ?", avait-il déclaré en 2013.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François lors de sa traditionnelle audience sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le 10 octobre 2018. 
Le pape François lors de sa traditionnelle audience sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le 10 octobre 2018.  (ALBERTO PIZZOLI / AFP)