Cet article date de plus de sept ans.

La Turquie en colère après les déclarations du pape François

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

En direct de Rome, Renaud Bernard revient sur les déclarations du pape à propos du génocide arménien, qui ont entraîné les protestations d'Ankara.

Le pape François a clairement évoqué, pour la première fois, le génocide arménien ce dimanche 12 avril. Sans surprise, cette déclaration a déclenché la colère de la Turquie. "Le gouvernement turc a déclaré que les propos du pape étaient partiaux et inappropriés", rapporte Renaud Bernard, en direct de Rome. Le mot "génocide" au sujet des Arméniens est en effet tabou en Turquie. Jean Paul II l'avait écrit, mais le pape François l'a prononcé ce matin depuis la basilique Saint-Pierre.

La Turquie rappelle son ambassadeur

Le souverain pontife est même allé plus loin "en appelant implicitement la Turquie à reconnaître le génocide arménien. 'Laisser ou occulter une plaie, c'est laisser la plaie ouverte' a-t-il déclaré", poursuit le journaliste de France 2.

Des propos inacceptables pour Ankara. "Dès la fin de la messe, le gouvernement turc a convoqué le nonce apostolique, l'ambassadeur du pape, pour des explications. Un petit peu plus tard, le gouvernement turc a rappelé son propre ambassadeur à Rome pour consultation", détaille Renaud Bernard.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.