Cet article date de plus de six ans.

Génocide arménien : le pape déclenche la colère de la Turquie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Pour la première fois dans un discours public, le Pape François a employé ce dimanche 12 avril le terme "génocide" pour dénoncer le massacre des arméniens il y a un siècle.

Ce dimanche 12 avril, le Pape François a dénoncé le génocide arménien. Cette sortie du souverain pontife passe très mal du côté du gouvernement turc.

Alors qu'il célébrait une messe commémorative avec les catholiques arméniens, le souverain pontife a brisé un tabou : le massacre des Arméniens constitue l'une des trois grandes tragédies du siècle. La Turquie n'a jamais voulu reconnaitre le génocide arménien. Ce soir, le président Erdogan a rappelé son ambassadeur au Vatican.

Une blessure encore ouverte

Un siècle plus, tard, la blessure semble loin d'être refermée. Dans les rues d'Istanbul, les Turcs semblent plus partagés sur la question. "Le génocide est encore une blessure, quel que soit le nom qu'on lui donne. Quelque chose de terrible s'est passé ici", confie une habitante au micro de France 3.

Pour le président arménien, le discours du pape devrait cette fois aider à ancrer ce génocide dans l'histoire mondiale. En 2001, le pape Jean-Paul II avait utilisé le terme "génocide" dans une correspondance, mais lui n'avait jamais osé prononcer le mot en public.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pape François

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.