Cet article date de plus de six ans.

Génocide arménien : la Turquie rappelle son ambassadeur au Vatican

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À l'approche du centenaire du drame, le pape François a explicitement utilisé, pour la première fois, le terme de "génocide arménien". La Turquie, qui a toujours nié son existence, rappelle son ambassadeur au Vatican.

Au côté du patriarche arménien, le pape François a évoqué, dimanche 12 avril, le souvenir douloureux des massacres d'Arméniens entre 1915 et 1917. Selon lui, il s'agit de l'une des trois grandes tragédies qui ont endeuillé le XXe siècle.

Un tabou brisé

Le message du pape a suscité la colère du président turc Recep Tayyip Erdoğan, qui a rappelé son ambassadeur au Vatican dans la journée. Ankara a toujours nié le génocide. Le pape a aujourd'hui brisé un tabou. Entre 1915 et 1917, l'armée turque a orchestré exécutions et déportations de masse vers les déserts de l'actuelle Syrie. Quelque 1,5 million d'Arméniens sont morts alors que naissait la nation turque. Une tragédie que le pape a voulu ce matin sortir de l'oubli. La France fait aujourd'hui partie des rares pays à avoir officiellement reconnu le génocide arménien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pape François

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.