Avortement : les propos-chocs du pape François

Le pape François a déclaré mercredi 10 octobre à Rome que l'avortement était comme avoir recours à un tueur à gages. Une phrase-choc.

Voir la vidéo
France 3

Mercredi 10 octobre au Vatican, l'homélie de François n'a pas laissé insensible la foule des fidèles. Pour dénoncer l'avortement, il s'est armé d'une phrase-choc. "Ce n'est pas juste d'éliminer une vie humaine, même petite, pour résoudre un problème. C'est comme avoir recours à un tueur à gages", a asséné le pape place Saint-Pierre mercredi matin. Des images fortes au nom du respect de la vie. Une rhétorique percutante diversement appréciée dans la communauté catholique.

Avortement, pratique de nazis

"Je regrette qu'il ait eu des propos comme ça alors que sur beaucoup d'autres sujets il a une ouverture qui fait progresser la conscience", confie une catholique. Sur l'avortement, le pape François est aussi le premier à avoir demandé à son clergé d'absoudre les femmes venues se confesser. C'est tout le paradoxe du souverain pontife. En juin dernier, il avait déjà condamné l'avortement en cas de handicap de fœtus en le comparant à une pratique utilisée par les nazis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François, le 6 octobre 2018, au Vatican.
Le pape François, le 6 octobre 2018, au Vatican. (ALESSANDRO BIANCHI / REUTERS)