VIDEO. Elle invite une centaine d'hommes sur Tinder : c'était un "piège" pour dénoncer "la froideur des relations"

Le 19 août dernier, Natasha Aponte donnait rendez-vous à une centaine d'hommes différents au même moment sur la place Union Square à New York. Quelques jours plus tard, le vidéaste Rob Bliss dévoile la vidéo des coulisses de l'événement. 

Le but de l\'événement était de dénoncer la futilité des applications de rencontres en ligne (image d\'illustration). 
Le but de l'événement était de dénoncer la futilité des applications de rencontres en ligne (image d'illustration).  (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Ils pensaient tous avoir décroché le rendez-vous Tinder parfait : dimanche 19 août, plus d'une centaine d'hommes se sont retrouvés sur la place Union Square, à New York (Etats-Unis), chacun pensant venir pour un tête-à-tête avec Natasha Aponte, une mannequin. Une fois sur place, la jeune femme leur a annoncé qu'ils étaient en compétition les uns avec les autres pour décrocher ce rendez-vous tant attendu. L'opération The Tinder Trap (littéralement "le piège Tinder") est l'œuvre du vidéaste Rob Bliss, qui a diffusé une vidéo jeudi 23 août pour expliquer la démarche : il souhaitait ainsi dénoncer "la froideur et l'aspect technologique des relations d'aujourd'hui". 

"Pas de filles tatouées..." ; "Hommes blancs seulement" ; "S'il te plaît, soit sexy"... Sur les applications de rencontres en ligne, ces "filtres" physiques sont largement assumés par les utilisateurs. Mais que se passerait-il si ces critères étaient appliqués dans la vraie vie, et non plus par écrans interposés ? Comment réagiraient les principaux concernés ? C'est l'expérience qu'a voulu tenter le vidéaste et qu'il détaille dans cette séquence sur les coulisses de l'événement.

"Etape 1, contacter tous les hommes validés sur Tinder et leur envoyer un message personnel", déclare Rob Bliss dans cette vidéo. Le vidéaste et Natasha Aponte envoient des messages à des centaines d'hommes, de tous les âges et aux physiques différents. Les prétendants reçoivent ensuite un texto, envoyé par un numéro de téléphone relié à une base de données en ligne. Des dizaines de complices engagent alors la conversation avec eux. Si l'un d'entre eux tente de contacter directement Natasha, il tombe sur une messagerie enregistrée avec la voix de la jeune femme.

"Avez-vous ce qu'il faut pour gagner une rencontre avec moi ?"

Une fois le contact établi, le rendez-vous est donc donné le 19 août. "Nous avons organisé un faux événement à Union Square, durant lequel un DJ devait se produire", explique le vidéaste. Natasha prétend vouloir s'y rendre afin de saluer son "ami DJ". Le jour de l'événement, les prétendants se rejoignent donc, sans le savoir, devant la scène installée au cœur de Manhattan, à New York. Natasha Aponte débarque sur scène, maquillée et apprêtée.

Salut tout le monde ! Comme vous le savez peut-être, je m'appelle Natasha, et chaque personne ici a été invitée à un rendez-vous avec moi.Natasha Aponteà ses prétendants

Stupeur dans l'assemblée. Certains hommes, très vite conscients de l'absurdité de la situation, s'en vont. Les autres écoutent la jeune femme, perplexes. "Les applications de rencontres sont très difficiles, et je me suis dit que je pouvais essayer de tous vous rencontrer en personne, ici. Avez-vous ce qu'il faut pour gagner une rencontre avec moi ?", défie Natasha. 

La plupart des gens ont été choqués, certains ont trouvé cela hilarant, certains étaient incroyablement en colère.Rob Bliss, vidéasteà franceinfo

"C'est absurde, non, de juger les gens sur des choses aussi futiles ?"

Natasha Aponte transpose alors les "critères Tinder" dans la réalité. "Tous ceux qui sont déjà engagés dans une relation, vous pouvez partir", lance-t-elle. Elle "filtre" ensuite ses prétendants en fonction de leur taille, leur poids, leur aspect physique, et met en avant des critères aussi futiles que "le fait de porter un pantalon kaki". Certains jouent le jeu, d'autres sont scandalisés. "Bullshit !", peut-on entendre dans la vidéo diffusée par Rob Bliss. Epreuve de pompes, course à pied, entretien de quelques secondes... Natasha trie au fur et à mesure les hommes restants. "C'est n'importe quoi, et vous le savez !", se révolte l'un d'entre eux, coupant court à une conversation entre la jeune femme et l'un de ses prétendants. 

Finalement, Natasha finit par choisir un dernier homme, plus ou moins applaudi par la foule, et le rencontre autour d'un verre. "Ce n'est pas parce que quelqu'un ne coche pas toutes les cases qu'il n'est pas attractif. C'est absurde, non, de juger les gens sur des choses aussi futiles qu'un pantalon kaki ?", interroge la jeune femme à la fin de la vidéo. "Nous le savons. Pourtant, c'est quelque chose que nous faisons tout le temps. Parfois, nous devons juste essayer de commencer une vraie conversation."

J'espère que cette vidéo fera réagir les gens, notamment sur le fait qu'une certaine empathie fait défaut dans le domaine des rencontres, dans notre société actuelle. Et j'espère que cela nous apprendra à être moins méprisant les uns avec les autres.Rob Bliss, vidéasteà franceinfo