Cet article date de plus de sept ans.

Une fusillade dans une boîte de nuit en Floride fait au moins deux morts et 14 blessés

Trois personnes ont été interpellées et les forces de l'ordre ont indiqué qu'elles ne recherchaient pas d'autres suspects.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'extérieur de la boîte de nuit où s'est produite une fusillade, lundi 25 juillet 2016, à Fort Myers (Floride, Etats-Unis).  (KINFAY MOROTI/AP/SIPA / AP / SIPA)

Au moins deux personnes sont mortes, et 14 à 16 autres ont été blessées, dont certaines gravement, par des tirs dans une discothèque de Fort Myers (Floride, Etats-Unis), dans la nuit de dimanche 24 au lundi 25 juillet, selon la police locale. L'attaque "n'est pas un acte de terrorisme", a-t-elle assuré. 

Trois personnes ont été interpellées, et les forces de l'ordre ont indiqué qu'elles ne recherchaient pas d'autres suspects. "La police est à pied d'œuvre pour déterminer le motif de cet incident", a-t-elle expliqué dans un communiqué

Des tirs ont aussi visé des habitations dans une rue située à quelques centaines de mètres de la boîte de nuit, où une personne a été légèrement blessée. Lundi matin, la police a qualifié la zone de "sûre"

La fusillade s'est produite dans une boîte de nuit à Fort Myers, dans le sud de la Floride, dans la nuit du 24 au 25 juillet 2016. (GOOGLE MAPS)

Une soirée ouverte aux adolescents 

Sur Facebook, la boîte de nuit, le Club Blu, faisait la promotion d'une soirée ouverte à tous les âges, y compris aux adolescents. Selon le New York Times, qui cite une porte-parole de l'hôpital, les victimes ont entre 12 et 27 ans.

Ce soir-là, le Club Blu organisait une soirée destinée aux adolescents. Sur sa page Facebook, il a indiqué que les tirs ont eu lieu à la fin de l'événement, alors que les jeunes quittaient l'établissement pour retrouver leurs parents, venus les récupérer. "Nous sommes profondément désolés, a réagi le club. Nous essayions d'offrir aux ados ce que nous pensions être un endroit sûr pour qu'ils s'amusent."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.