Cet article date de plus de cinq ans.

Chattanooga : "Ce n'est pas la première fusillade contre des bâtiments militaires aux États-Unis"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Chattanooga : "Ce n'est pas la première fusillade contre des bâtiments militaires aux États-Unis"
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Au lendemain de la fusillade de Chattanooga (États-Unis), France 3 fait le point sur ce drame qui a coûté la vie à quatre militaires.

Deux installations militaires ont été prises pour cible, jeudi 16 juillet, par un tireur solitaire à Chattanooga dans le Tennessee (États-Unis). Devant un centre de réservistes du corps des Marines, dont la façade porte de nombreux impacts de balles, quatre militaires ont été tués et trois autres personnes blessées, avant que la police n'abatte le tireur.

Apparemment sans histoire

Le tireur est un jeune homme de 24 ans : Mohammad Youssuf Abdulazeez, un américain d'origine koweïtienne, apparemment sans histoire. Il vivait avec sa famille dans une banlieue tranquille de Chattanooga où les policiers enquêtent actuellement pour comprendre comment il a pu se radicaliser.

"Ce n'est pas la première fusillade contre des bâtiments militaires aux États-Unis", note le journaliste de Fance 3. En 2009, à Fort Hood, une attaque avait fait 13 morts et en 2013, à Washington, une fusillade avait fait 12 morts.

Ce matin, vendredi 17 juillet, des étudiants et des habitants de Chattanooga se sont réunis sur le campus de l'université pour rendre hommage aux quatre victimes de la fusillade.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tuerie de Chattanooga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.