Cet article date de plus de cinq ans.

Pittsburgh : émotion au lendemain de la fusillade dans une synagogue

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Pittsburgh : émotion au lendemain de la fusillade dans une synagogue
Pittsburgh : émotion au lendemain de la fusillade dans une synagogue Pittsburgh : émotion au lendemain de la fusillade dans une synagogue (France 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

À Pittsburgh, aux États-Unis, un homme a tué 11 personnes aux abords d'une synagogue. Arrêté, il risque la peine de mort.

Dimanche 28 octobre, près de la synagogue touchée la veille par une fusillade, à Pittsburgh (États-Unis), certains ont posé des fleurs en mémoire des 11 personnes qui ont perdu la vie. Le principal suspect de la tuerie est Robert Bowers, 46 ans, un partisan des thèses d'extrême droite. Peu avant son passage à l'acte, il a ciblé sur Twitter HIAS, une ONG juive de défense des migrants.

29 chefs d'accusation

Sa détermination est radicale, comme en témoignent les échanges radio des policiers au moment de l'assaut. Il s'était préparé à faire un carnage. Les enquêteurs estiment qu'il leur faudra une semaine au moins pour examiner et nettoyer la scène de crime. Actuellement hospitalisé, légèrement blessé malis dans un état stable, Robert Bowers est inculpé de 29 chefs d'accusation et risque la peine de mort.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.