Texas : la ville d'Austin veut devenir zéro déchet

Austin (États-Unis) a décidé de devenir une ville zéro déchet. Les restaurants et cantines ont l'interdiction de jeter de la nourriture.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Austin, au Texas, 950 000 habitants et 15 000 restaurants, est une ville pionnière aux États-Unis. Elle a voté un plan zéro déchet, tout doit être désormais recyclé. Au restaurant le Manuels, Jennifer McNevin, la gérante, explique que la poubelle dite classique est quasi vide dans la cuisine. "70% de ce que l'on jetait à la poubelle avant, maintenant, soit on le composte soit on le recycle", raconte-t-elle. En cuisine, la majorité des déchets sont organiques et jetés dans des seaux. Ces derniers sont stockés derrière le restaurant et serviront à nourrir des animaux. Pour le moment, ce recyclage coûte 350 dollars par mois à Jennifer McNevin, soit 300 euros.

Une aide de 1 800 dollars

Le tri et le recyclage des déchets d'Austin sont désormais inscrits dans la loi, mais en regardant dans les poubelles, on s'aperçoit que tout le monde ne le fait pas. La moitié des restaurants recycle et il n'existe pas encore de police des déchets. La mairie a décidé de donner du temps pour que les restaurateurs s'équipent et des aides financières à ceux qui investissent. "La bourse peut atteindre 1 800 dollars", confie Gena McKinley, en charge du projet à la mairie. Pour Austin, recycler 90% du contenu de ses poubelles est vital, car la décharge est saturée. D'autres démarches existent comme ce pasteur qui récupère les restes des cantines et des restaurants pour les redistribuer aux sans-abri. La ville espère devenir zéro déchet d'ici 2040.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une usine de recyclage de plastique à Rocquancourt, dans le Calvados, en 2016. 
Dans une usine de recyclage de plastique à Rocquancourt, dans le Calvados, en 2016.  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)