Taxe Gafa : Washington riposte avec des menaces de taxe douanière sur les produits français

Washington ne digère pas la taxe sur les géants du numérique, voulue par Bruno Le Maire, et annonce vouloir surtaxer plusieurs produits français. Jusqu'à 100% de droits de douane pourraient être appliqués sur les fromages, vins pétillants, sacs à main ou encore cosmétiques.

FRANCE 2

Dans un atelier de fromager français, 1 700 tonnes de roquefort sont produites chaque année. Sur toute cette production, 15 tonnes sont directement envoyées vers les États-Unis. Mais si les taxes américaines venaient à doubler, comme menace Washington, l'entreprise craint de perdre la totalité du marché. "Si l'importateur achète le produit 20, 30, 40 €, il va devoir remettre 20, 30, 40 € de taxe. Résultat, ça devient un produit inaccessible pour le consommateur", explique Jean-François Boyer, PDG de Gabriel Coulet Roquefort.

Une taxe qui viserait près de 2,2 milliards d'euros d'exportation

Une menace qui intervient à la suite de l'instauration par la France de la taxe Gafa, une taxe sur les géants du numérique, comme les Américains Google ou Amazon. En plus du roquefort, les États-Unis pourraient sanctionner d'autres produits français, comme le savon, les sacs à main, le maquillage, mais aussi la porcelaine ou les vins pétillants, soit près de 2,2 milliards d'euros d'exportation. Pour le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, la riposte est déjà prête.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le roquefort, fromage traditionnel fabriqué avec du lait de brebis de l\'Aveyron.
Le roquefort, fromage traditionnel fabriqué avec du lait de brebis de l'Aveyron. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)