Sale, trop petit, délabré : La Guardia, l'aéroport qui fait honte à New York

L'aéroport de La Guardia, considéré comme l'un des plus sales du monde, va être rénové en 2016. Francetv info a repéré des images qui montrent la vétusté de l'infrastructure.  

Des passagers dans l\'un des couloirs de La Guardia, souvent considéré comme l\'un des pires aéroports du monde, le 10 janvier 2014.
Des passagers dans l'un des couloirs de La Guardia, souvent considéré comme l'un des pires aéroports du monde, le 10 janvier 2014. (FRANK ELTMAN / AP / SIPA)

Sale, trop petit… New York a honte de son aéroport historique de La Guardia, dont la réputation s'est dégradée depuis son ouverture en 1939. Le vice-président américain, Joe Biden, a même qualifié l'infrastructure d'aéroport du "tiers-monde"

Mais le plus petit aéroport new-yorkais, qui ne dessert pas de destinations internationales, va bientôt faire peau neuve. D'importants travaux vont être engagés au premier semestre 2016 pour un coût de 4 milliards de dollars. "Nous voulons un aéroport reconnu au niveau international pour le siècle prochain, qui méritera le nom de New York", a assuré Andrew Cuomo, le gouverneur de l'Etat. Un soulagement pour les habitants et les voyageurs de passage, qui exprimaient régulièrement leur mécontentement et leur dégoût face à la dégradation des locaux. 

La propreté de l'aéroport laisse à désirer 

C'est un classement qui ne fait pas la fierté de l'aéroport de La Guardia, loin de là. En 2014, le site "Sleeping in airports" a jugé que l'infrastructure méritait la dixième place des pires aéroports du monde. Il est particulièrement sale et son personnel peu accueillant, selon le jury.

Des preuves de la vétusté de l'aéroport sont postées régulièrement sur les réseaux sociaux. Mardi 28 juillet, un touriste de passage à New York s'est plaint de l'état des locaux. Sur son cliché, une chaise, installée dans un coin sombre, est entourée de quelques déchets. Juste au-dessus, un panneau accroché au mur souhaite la bienvenue à New York aux voyageurs. Drôle d'accueil. 

 

Une photo publiée par ToddCam (@toddcamnyc) le 28 Juil. 2015 à 18h43 PDT

Un coin restauration peu accueillant

Comme dans tous les aéroports du monde, un coin restauration est ouvert aux voyageurs. Mais les lieux, situés à proximité du terminal principal, sont loin d'être accueillants, et sont désespérément vides le jour où cette photo a été prise. Malgré la baie vitrée qui offre une vue imprenable sur les avions, le restaurant semble particulièrement sombre et vétuste. Les voyageurs rêveraient sans doute d'un espace plus chaleureux quand la pluie s'abat sur la piste.

Le restaurant de l\'aéroport de La Guardia (New York) est vide, le 8 avril 2014. 
Le restaurant de l'aéroport de La Guardia (New York) est vide, le 8 avril 2014.  (SHANNON STAPLETON / REUTERS)

Le système D pour réparer les fuites d'eau

Après plus de soixante-dix de bons et loyaux services, l'aéroport de La Guardia se dégrade sérieusement. Du matériel est abîmé, le sol est loin d'être propre et le plafond montre quelques signes de faiblesse. Le personnel de l'aéroport doit lutter contre des fuites d'eau qui semblent régulières à la vue des photos publiées sur les réseaux sociaux.

L'installation pour canaliser les fuites d'eau est assez ingénieuse. Une bâche accrochée au plafond récupère l'eau qui est ensuite stockée dans un seau. L'internaute qui a pris ce cliché, il y a une semaine, estime que l'aéroport new-yorkais mérite "le prix de l'aéroport le plus dégoûtant".

 

Une photo publiée par Jessica Neal (@jesslneal) le 20 Juil. 2015 à 9h26 PDT

Un aéroport trop petit pour New York

Près de 27 millions de passagers ont transité par l'aéroport new-yorkais en 2014. Et la fréquentation devrait atteindre 34 millions en 2030, selon Joe Biden. Une progression qui rend obsolète l'aéroport de La Guardia. "C'est lent, ancien, et une porte d'entrée terrible sur New York", a déploré Andrew Cuomo. 

Les travaux ont pour but d'améliorer le lien entre les terminaux de l'aéroport et de donner plus d'espace aux avions pour effectuer leurs manœuvres. Les locaux bénéficieront, eux, d'un bon coup de pinceau pour qu'enfin La Guardia fasse la fierté des New-Yorkais et disparaisse du classement des pires aéroports du monde. 

Une vue du ciel de l\'aéroport de La Guardia, à New York.  
Une vue du ciel de l'aéroport de La Guardia, à New York.   (AP / SIPA)