Cet article date de plus de cinq ans.

Primaires américaines : Hillary Clinton et Donald Trump creusent l'écart, Marco Rubio abandonne chez les républicains

Hillary Clinton a fait un pas de plus vers l'investiture démocrate lors d'un nouveau "Super Tuesday", tandis que Donald Trump a encore réussi à défaire l'un de ses principaux adversaires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Hillary Clinton, candidate aux primaires démocrates, et Donald Trump, candidat aux primaires républicaines, s'expriment lors d'une nouvelle soirée électorale à Palm Beach, en Floride (Etats-Unis), le 15 mars 2016. (AFP / FRANCETV INFO)

Vers un grand chelem pour Hillary Clinton ? L'ancienne secrétaire d'Etat apparaît en mesure de remporter les cinq Etats appelés aux urnes à l'occasion des primaires démocrates, mardi 15 mars. Chez les républicains, Donald Trump peut se targuer d'au moins trois victoires à l'issue de ce nouveau "Super Tuesday", mais il doit concéder une défaite dans l'Ohio, où le gouverneur John Kasich l'emporte.

Reste une inconnue dans les deux camps : le Missouri, où leurs adversaires Ted Cruz et Bernie Sanders peuvent encore demander un recomptage des voix, en raison d'un écart très faible, précise l'agence Associated Press (en anglais).

>> Retrouvez tous les résultats des primaires américaines en un clin d'œil

Le grand perdant de la soirée se nomme Marco Rubio. Même dans son propre Etat, il n'a pas réussi à venir à bout du rouleau-compresseur Donald Trump. Largement défait dans son fief de Floride, mardi 15 mars, le sénateur abandonne la course à la Maison Blanche. "C'est un tsunami politique, nous aurions dû nous en apercevoir avant", déclare Marco Rubio au moment de jeter l'éponge.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Présidentielle américaine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.