Cet article date de plus de cinq ans.

Etats-Unis : le vice-président Joe Biden ne sera pas candidat à la Maison Blanche

Il estime ne pas avoir assez de temps pour préparer sa candidature et remporter l'investiture démocrate.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président Barack Obama embrasse Joe Biden, qui a annoncé renoncer à être candidat à la Maison Blanche, le 21 octobre 2015, à Washington (Etats-Unis). (CARLOS BARRIA / REUTERS)

Il renonce à défier Hillary Clinton. Le vice-président Joe Biden a annoncé, mercredi 21 octobre, qu'il ne serait pas candidat à présidentielle américaine. "Malheureusement, j'estime que nous ne disposons pas du temps nécessaire pour monter une candidature et remporter l'investiture" démocrate, a annoncé Joe Biden, 72 ans, dans une déclaration à la Maison Blanche aux côtés de son épouse Jill et du président Barack Obama.

Mais le vice-président a prévenu : "Bien que je ne sois pas candidat, je défendrai clairement et avec force les valeurs de notre parti et la direction que notre pays doit prendre." Joe Biden estime en outre que "les démocrates devraient non seulement défendre et protéger ce bilan, mais aussi faire campagne sur ce bilan".

Un concurrent de moins pour Hillary Clinton

Ce vétéran de la politique américaine se présentait comme l'allié le plus loyal de Barack Obama depuis son élection en 2008. Contrairement à Hillary Clinton, qui a marqué publiquement sa différence sur plusieurs dossiers (la Libye, le libre-échange, etc.), Joe Biden a mis en valeur son allégeance totale au président des Etats-Unis.

Son renoncement enlève un obstacle non négligeable à Hillary Clinton dans la course à l'investiture. Car le vice-président se situait dans les sondages en 3e position, derrière elle et le sénateur indépendant Bernie Sanders, avec environ 17% d'intentions de vote. La candidate devrait donc mathématiquement remonter dans l'électorat démocrate. Après l'annonce de son retrait, Hillary Clinton a salué "un bon ami et un grand homme", affirmant être "inspirée par son optimisme et son engagement pour changer le monde".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.