Colis piégés : qui est à l'origine de la psychose ?

La chasse à l'homme se poursuit aux États-Unis dans l'affaire des colis piégés envoyés à des personnalités démocrates anti-Trump. Ces dernières heures, les recherches se sont orientées vers un centre de tri postal. 

FRANCE 2

Accompagnée de chiens, la police passe au crible mètre par mètre un centre postal situé près de Miami, en Floride (Éats-Unis). La police est accompagnée d'une équipe de déminage, qui a examiné toute la plateforme. Les enquêteurs en sont convaincus : certains des colis piégés ont été traités dans ce centre de tri. Sur tout le territoire américain, la chasse à l'homme ne fait que commencer. "Nous avons plus de 600 000 employés de la poste. On peut compter sur leurs yeux et leurs oreilles pour chercher ces colis. Mais nous n'avons rien trouvé ces huit dernières heures", explique Philip Bartlett, un membre du service d'inspection de la poste américaine.

Les élections approchent, le mystère reste entier

Aux États-Unis, l'ambiance tourne à la psychose. À New York, un bâtiment qui abrite les locaux de la chaîne de télévision CNN a encore été évacué. Il l'avait déjà été mercredi 24 octobre. Joe Biden, l'ancien vice-président démocrate de Barack Obama, figure parmi les derniers destinataires d'un colis piégé. Il a implicitement accusé le camp républicain d'être à l'origine de ces colis piégés. "Je n'ai jamais considéré un opposant politique comme un ennemi", a-t-il souligné.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un démineur devant l\'immeuble qui abrite les bureaux de CNN, le 24 octobre 2018 à New York (Etats-Unis).
Un démineur devant l'immeuble qui abrite les bureaux de CNN, le 24 octobre 2018 à New York (Etats-Unis). (TIMOTHY A. CLARY / AFP)