Cet article date de plus de quatre ans.

Victoire de Trump : les marchés financiers inquiets, mais pas catastrophés

La réaction des marchés en Europe semblait, mercredi, à la mi-journée, plus mesurée qu'après le Brexit. En Asie, en revanche, les Bourses ont sérieusement été malmenées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un employé de la Bourse japonaise regarde la soirée électorale américaine, le 9 novembre 2016, à Tokyo (Japon). (BEHROUZ MEHRI / AFP)

Cinq mois après le Brexit, nouvelle période de turbulences pour les marchés financiers. Après une dégringolade aux Etats-Unis et en Asie causée par l'annonce de l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, la situation semblait se stabiliser, mercredi 9 novembre, en milieu de matinée. Sans doute rassurés par le premier discours, modéré, du président élu, les marchés se montraient finalement moins anxieux qu'après le Brexit.

>> Trump ne peut plus être rattrapé par Clinton... Suivez les résultats en temps réel sur notre carte

La majorité des Bourses européennes sont en baisse. La Bourse de Paris a ainsi ouvert en net recul de 2,83%, mais ne perdait plus que 1,52% à la mi-journée, contre près de 7% juste après l'ouverture qui a suivi l'annonce du vote en faveur du Brexit. Même tonalité à Francfort (Allemagne), où l'indice Dax perdait 1,40% à 13 heures.

La Bourse de Londres (Royaume-Uni) a été moins impactée. Après une baisse de 1,87% au démarrage, le FTSE-100 repassait dans le vert à 10h50, grappillant 0,06%. 

Réunion en urgence à Tokyo

Les marchés asiatiques ont en revanche souffert. A la Bourse de Tokyo (Japon), l'indice vedette Nikkei, pourtant confiant en début de matinée, a chuté de 5,36% à la clôture, incitant le ministère des Finances et la Banque du Japon à convoquer une réunion d'urgence. Sydney (Australie) a fini en recul de près de 2% et Hong Kong de 2,20%.

C'est la monnaie mexicaine, baromètre de l'opinion des marchés ces dernières semaines sur l'issue du scrutin américain, qui a dévissé le plus, tombant en fin de matinée à Tokyo à 20,7818 pesos pour un dollar, son plus bas niveau historique, contre 18,1634 pesos un peu plus tôt, soit une amplitude de 14%. Vers 9h40, il s'établissait à 20,145 pesos.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.