Présidentielle américaine : en Floride, les supporters de Trump promettent "une surprise le 8 novembre"

Malgré les sondages le donnant perdant dans la course à la Maison Blanche, le candidat républicain, Donald Trump, ne relâche pas l'effort. Lundi à Tampa, en Floride, il est venu renforcer les convictions de ses fans, persuadés de la victoire.

Leonard, un vetéran du Vietnam, ici entouré de sa famille à Tampa en Floride le 24 octobre, suit les meetings de Donald Trump
Leonard, un vetéran du Vietnam, ici entouré de sa famille à Tampa en Floride le 24 octobre, suit les meetings de Donald Trump (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Aux Etats-Unis, Hillary Clinton et Donald Trump ont donné le coup d'envoi des deux dernières semaines de la campagne présidentielle. Malgré des sondages favorables à la candidate démocrate, le milliardaire républicain poursuit sa tournée des États susceptibles de faire la différence le 8 novembre. Parmi eux, la Floride, où Donald Trump est pour le moment donné perdant. A Tampa, lors d'un meeting géant lundi 24 octobre, le candidat républicain a retrouvé ses fidèles qui ne veulent pas croire à la défaite annoncée.

Objectif républicain : faire mentir les sondages

A Tampa, en direction du meeting de Donald Trump, la circulation est embouteillée sur plusieurs kilomètres. Un motard ne peut pas bouger, coincé entre des voitures à l’arrêt. Sur sa Harley Davidson, musique à fond, il martèle l'un des slogans républicains pour tuer le temps : "Make America Great Again".

Le biker est en retard, le discours du candidat républicain a déjà commencé. Donald Trump s’exclame devant une foule déchainée : "Vous êtes plus de 20 000 et il y a encore des gens dehors." Les premières promesses sont ensuite égrenées.

Avec la victoire en novembre, tout va changer. Ensemble on va engager un vrai changement pour faire passer l’Amérique en premier.Donald Trump

A la sortie du meeting, les supporters, vêtus de T-shirts à message sont regonflés à bloc. Les fans de Trump, négligeant les sondages auxquels ils "ne croient pas", s'exclament : "Il va gagner, ça va se produire".

La cible Hillary pour un retour du "prestige"

Dans la foule des fans de Trump figurent beaucoup de jeunes gens d’à peine 18 ou 19 ans. De nombreuses femmes ont aussi fait le déplacement au meeting de Tampa pour encourager le candidat républicain, ou plutôt s’en prendre à sa rivale. "Killary", crie un groupe de supportrices de Donald Trump. Le jeu de mot douteux mêlant Hillary et "kill", tuer, vient des anti-avortement qui en veulent beaucoup à Hillary Clinton. Claudia estime que "les médias ont tort", assurant qu’"on a besoin de Trump".

Je suis Hispanique, je suis une femme et je vote TrumpClaudia, supportrice de Trump

Hillary, la rivale ennemie, est partout. Dans les déclarations du public et les innombrables vêtements vendus à l'extérieur du meeting.

Leonard, un vétéran du Vietnam, suit les meetings de Donald Trump, accroché à sa canne. "Il est sur le bon chemin pour faire de l’Amérique ce qu’elle était. Nous avions un certain prestige avant à l’étranger. Maintenant, nous n'avons rien." Même si son candidat préféré est la traîne dans les sondages, notamment en Floride, un État-clé où le vote anticipé a commencé, Leonard veut y croire. "Vous aurez une surprise le 8 novembre", affirme-t-il.