Cet article date de plus de quatre ans.

États-Unis : Obama promet des représailles après les soupçons de piratage russe

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
États-Unis : Obama promet des représailles après les soupçons de piratage russe
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le président américain met en cause Vladimir Poutine, tandis que Donald Trump continue de nier ce piratage en sa faveur.

La Maison-Blanche accuse la Russie de piratage informatique lors des élections présidentielles américaines. Barack Obama, président pour quelques semaines encore, promet des représailles si les soupçons se confirmaient. "Il est clair que si un gouvernement étranger, quel qu'il soit, tente d'entacher l'intégrité de nos élections, alors nous devons agir. Et nous le ferons, quand nous le déciderons."

Un rapport secret de la CIA révélé par la presse

Un rapport secret de la CIA, révélé par la presse, affirme que la Russie a oeuvré pour l'élection de Donald Trump. Des milliers d'emails de l'équipe d'Hillary Clinton avaient été dérobés puis publiés, brouillant le message de la candidate. L'administration Obama pointe du doigt Vladimir Poutine, sans qui cette cyberattaque n'aurait pas été possible. Trump, lui, continue de nier ce piratage en sa faveur, mais il apparaît de plus en plus isolé dans son camp.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hillary Clinton

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.