Cyber-attaque : la riposte de Barack Obama

Barack Obama a ciblé Vladimir Poutine comme étant le responsable de la cyber-attaque qui aurait perturbé la présidentielle américaine.

France 2

C'était sa dernière conférence de presse de l'année à la Maison-Blanche, et le président américain a décidé d'y solder ses comptes avec la Russie. "C'est un pays plus petit, un pays plus faible, leur économie ne produit rien que l'on veuille acheter mis à part du pétrole, du gaz et des armes", a-t-il déclaré. A l'origine de cette virulence, les cyber-attaques qui ont visé le parti démocrate et l'entourage d'Hillary Clinton.

Représailles

Ces piratages informatiques auraient selon lui perturbé les résultats de l'élection. Le président américain a donc choisi de ne plus mâcher ses mots. Il pointe du doigt directement la responsabilité de Vladimir Poutine et promet des représailles encore bien mystérieuses. Vladimir Poutine a fait savoir qu'il attendait les preuves de ces accusations. Le président-élu Donald Trump a quant à lui réagi sur les réseaux sociaux. "Si la Russie, ou toute autre entité faisait du piratage, pourquoi la Maison-Blanche a-t-elle attendu si longtemps avant d'agir ? Pourquoi s'en sont-ils plaint seulement après la défaite d'Hillary Clinton", a-t-il écrit sur Twitter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain au sommet du G20 à Hangzhou, en Chine, le 5 septembre 2016. 
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain au sommet du G20 à Hangzhou, en Chine, le 5 septembre 2016.  (SPUTNIK PHOTO AGENCY / REUTERS)