Etats-Unis : finalement, Donald Trump condamne "tous les suprémacistes blancs"

Lors de son débat face à Joe Biden, le président américain avait refusé de condamner les suprémacistes blancs et avait appelé à un groupuscule nationaliste à se "tenir prêt".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain Donald Trump à Morristown aux Etats-Unis, le 1er octobre 2020. (LEAH MILLIS / REUTERS)

Le président américain Donald Trump a affirmé jeudi 1er octobre qu'il condamnait "tous les suprémacistes blancs" après la polémique née de ses propos ambigus lors de son débat face à son adversaire démocrate Joe Biden. "Je l'ai dit plusieurs fois, laissez-moi être clair une nouvelle fois", a déclaré Donald Trump sur Fox News.

"Je condamne le Ku Klux Klan, je condamne tous les suprémacistes blancs, je condamne les Proud Boys", a-t-il ajouté, en évoquant ce groupuscule nationaliste qu'il avait appelé lors de son débat face au candidat démocrate Joe Biden à se "tenir prêt".

Appelé mardi soir par le journaliste Chris Wallace à condamner explicitement les suprémacistes blancs, le locataire de la Maison Blanche avait esquivé. Il avait ensuite appelé les Proud Boys à "reculer et à se tenir prêts". Visiblement ravi de la formulation présidentielle, le groupe paramilitaire avait immédiatement adopté le slogan, postant sur les réseaux sociaux un logo avec la mention "Stand Back, Stand By".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.