Texas : Donald Trump au pied du mur

Aux États-Unis, Donald Trump s'est déplacé à la frontière avec le Mexique, jeudi 10 janvier. Il a défendu son projet de mur, répétant qu'il pourrait invoquer une procédure d'urgence nationale.

Voir la vidéo
FRANCE 2

C'est en tenue décontractée que Donald Trump arrive au Texas, aux États-Unis, jeudi 10 janvier. Le président américain vient défendre le projet phare de son mandat : le mur sur la frontière avec le Mexique. Pour l'accueillir, deux manifestations se font face : ses opposants d'un côté, ses partisans de l'autre. Dans les deux cas, ils ne sont que quelques dizaines. L'opposition est frontale. "Nous n'avons pas besoin d'une clôture", clame une opposante. "Tous les Américains sont supposés se soumettre au président. Il a été élu", fait pour sa part valoir une femme pro-Trump.

Les États-Unis sont en situation de "shutdown"

Donald Trump estime que sans le mur, il y aura des morts à la frontière. Et il finit par livrer un argument étonnant : "On me dit qu'un mur, c'est moyenâgeux, mais l'invention de la roue est plus ancienne que le mur. (...) Prenons ce qui fonctionne : la roue, ça fonctionne. Et le mur, également", a-t-il déclaré. Le président américain réclame 5 milliards de dollars pour construire le mur. Les démocrates le lui refusent. Conséquence : les États-Unis sont en situation de "shutdown". Faute d'argent, une partie de l'administration américaine ne fonctionne plus depuis trois semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump reçoit un briefing sur la sécurité à la frontière à McAllen, au Texas, le 10 janvier 2019.
Le président américain Donald Trump reçoit un briefing sur la sécurité à la frontière à McAllen, au Texas, le 10 janvier 2019. (JIM WATSON / AFP)