Syrie : Trump retire les soldats américains

Donald Trump a décidé de retirer les troupes américaines de Syrie, estimant avoir gagné la guerre contre l'État islamique. Une décision qui inquiète les Européens, mais réjouit Vladimir Poutine.

Voir la vidéo
France 3

Donald Trump a pris tout le monde de court. La bannière étoilée abandonne la Syrie. Les 4 000 soldats américains qui y sont positionnés vont rentrer à la maison, ils n'ont plus aucune raison de rester en Syrie. Une annonce faite dans une vidéo postée sur Twitter par le président américain, dans laquelle il annonce que les États-Unis ont "battu Daech à plate couture". Stupeur et consternation dans les capitales occidentales : Berlin, Londres ou encore Paris sont sur la même ligne. "Daech n'est pas rayé de la carte", a notamment tweeté Florence Parly, la ministre française des Armées.

Les Kurdes se sentent abandonnés

Les grands perdants, ce sont les Kurdes de Syrie, alliés des combattants arabes au sein des forces démocratiques syriennes. Ce sont elles, avec l'aide de l'aviation américaine, qui ont reconquis le terrain. Ils se sentent bien seuls désormais face à la menace turque. "Les Kurdes ont toujours été trahis. À cause de cette trahison, nous sommes menacés par les Turcs", regrette une femme kurde. Car le président Erdogan veut faire la guerre aux Kurdes de Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump lors d\'un discours à Kansas City, dans l\'Etat du Missouri (Etats-Unis), le 7 décembre 2018.
Le président américain Donald Trump lors d'un discours à Kansas City, dans l'Etat du Missouri (Etats-Unis), le 7 décembre 2018. (JAMIE SQUIRE / AFP)