Syrie : la communauté condamne l'opération turque, les États-Unis dans le flou

L'offensive turque dans le nord-est de la Syrie suscite une vague de critiques de la part de la communauté internationale. Donald Trump brouille la position des États-Unis.

France 2

"Le conseil de sécurité de Nations unies doit se réunir jeudi 10 octobre en urgence, notamment à la demande de la France qui veut faire condamner l'intervention militaire turque au nord-est de la Syrie contre les milices kurdes. Aux États-Unis, c'est la plus grande confusion. D'un côté, il y a le président Donald Trump qui a enchaîné les déclarations contradictoires. Mercredi soir, il a dit que s'il avait finalement donné le feu vert au président turc Erdogan pour cette opération, c'est parce que les Kurdes n'avaient pas été des alliés des Américains durant la Seconde Guerre mondiale. Une justification qui a peu convaincu aux États-Unis", détaille le journaliste de France 2 Loïc de La Mornais. 

"Une erreur magistrale"

"De l'autre côté, c'est là tout le côté ubuesque de cette affaire, les parlementaires de gauche comme de droite, y compris dans le camp républicain du président, eux souhaitent faire condamner la Turquie, voter des sanctions économiques contre la Turquie, car ils considèrent que le lâchage américain est une erreur magistrale. Des témoignages de soldats américains ayant combattu aux côtés des Kurdes émergent pour la première fois. Ils assurent qu'ils ont honte", conclut Loïc de La Mornais.

Des civils fuient en pick-up la frontière turco-syrienne à Ras Al-Ain après l\'offensive turque, le 9 octobre 2019.
Des civils fuient en pick-up la frontière turco-syrienne à Ras Al-Ain après l'offensive turque, le 9 octobre 2019. (DELIL SOULEIMAN / AFP)