Royaume-Uni : des manifestations contre la future visite de Trump

La fronde anti-Trump prend également de l’ampleur au Royaume-Uni, où des dizaines de milliers de personnes ont manifesté hier soir, lundi 30 janvier, pour réclamer l’annulation de la venue du président américain.

Cette vidéo n'est plus disponible

"Les réfugiés dedans, Theresa May dehors !" De Manchester à Glasgow en passant par Édimbourg et jusqu’à Londres, ils ont été des dizaines de milliers hier soir, lundi 30 janvier, à manifester contre les décrets du président américain au Royaume-Uni. Ils sont venus crier leur colère sous les fenêtres de la résidence de la Première ministre. "Ça fait 46 ans que je vis ici, et c’est la première fois que j’ai honte d’être britannique", témoigne un manifestant.

Contrecoup politique pour May

Fière d’avoir été la première reçue à Washington (États-Unis) il y a quelques jours, Theresa May récolte le contrecoup de son alliance avec Donald Trump. Lundi au Parlement, le ministre des Affaires étrangères a été particulièrement malmené et a eu du mal à défendre la Première ministre. Une pétition demandant l’annulation de la visite de Donald Trump prévue dans le courant de l’année a déjà reçu plus de 1,6 million de signatures.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Londres, des manifestants demandent à la Première ministre britannique, Theresa May, de ne pas recevoir Donald Trump, lundi 30 janvier 2017.
A Londres, des manifestants demandent à la Première ministre britannique, Theresa May, de ne pas recevoir Donald Trump, lundi 30 janvier 2017. (ALASTAIR GRANT/AP/SIPA / AP)