Propos de Biden sur Trump : "Nous sommes dans une configuration inédite", explique un spécialiste des Etats-Unis

Un  président américain en exercice qui s'en prend à son prédécesseur lors d'un meeting, c'est rarissime. C'est pourtant ce qu'a fait Joe Biden jeudi soir à Philadelphie, dans l'état-clé de Pennsylvanie.

Article rédigé par
Valérie Cantié - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain Joe Biden à Philadelphie (Pennsylvanie) le 1er septembre 2022 (SAQUAN STIMPSON - CNP / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS)

Jeudi 1er septembre à Philadelphie, Joe Biden s'en est pris à Donald Trump en lui reprochant de saper les fondations de la démocratie américaine, et a encouragé les électeurs à aller voter le 8 novembre, jour des élections législatives de mi-mandat.

Pour Joe Biden, Donald Trump et les républicains trumpistes représentent "un extrémisme menaçant les fondations même de la République". Dans ce discours assez court mais très offensif, le président américain a estimé que Donald trump ne respectait pas la Constitution, qu'il ne croyait pas en l'État de droit. Il a bien entendu fait allusion à l'annulation du droit à l'avortement par la Cour Suprême, au refus d'accepter la défaite de 2020 , et à l'assaut sur le Capitole, le 6 janvier 2021.

Joe Biden tenait déja des propos sévères contre Donald Trump en 2020, mais les deux hommes étaient alors des candidats en campagne électorale. Là il s'agit d'un président attaquant son prédécesseur et c'est très inhabituel, explique l'historien Romain Huret, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales : "C'est extrêmement rare, pour une raison très simple : le prédécesseur s'efface souvent de la vie politique. Une défaite électorale aux Etats-Unis est souvent synonyme de retraite. Nous sommes dans une configuration inédite puisque Donald Trump continue de faire campagne et ne cache pas ses ambitions pour 2024."

"Joe Biden a fait coup double : il a mobilisé le camp démocrate pour les élections de mi-mandat, et il a essayé de ruiner tout effort de Trump pour revenir dans la partie en 2024."

Romain Huret, spécialiste des Etats-Unis

à franceinfo

Donald Trump va bien évidemment contre-attaquer : samedi, il organise lui aussi un meeting dans cet état-clé de Pennsylvanie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.