Offensive turque en Syrie : les Américains ferment-ils les yeux ?

Après l'offensive turque lancée en territoire kurde mercredi 9 octobre, les États-Unis s'insurgent. Ce qui n'est pas le cas du président Trump.

FRANCE 2

L'offensive turque en Syrie contre les Kurdes a fait réagir la communauté internationale. Si les États-Unis s'insurgent, Donald Trump est en désaccord complet avec ses conseillers sur cette question. "C'est ce dont a sans doute profité le président turc Erdogan, car il a poussé des pions, profitant du feu vert de Donald Trump", rapporte le correspondant Loïc de La Mornais depuis Washington, aux États-Unis.

Les rétropédalages de Trump

Cette stratégie engagée par le président américain a suscité de très vives critiques, au sein même de son camp. Donald Trump a donc changé plusieurs fois de positions ces derniers jours. Mardi 8 octobre, "il a menacé la Turquie de représailles si elle dépassait les limites. Autrement dit si elle tapait trop fort sur les Kurdes ou si tout simplement elle se livrait à un bain de sang", poursuit le journaliste. Mercredi 9 octobre, Donald Trump a estimé que cette attaque n'était finalement pas une bonne idée.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Turquie a lancé mercredi 9 octobre une offensive dans le nord-est de la Syrie contre une milice kurde soutenue
La Turquie a lancé mercredi 9 octobre une offensive dans le nord-est de la Syrie contre une milice kurde soutenue (BULENT KILIC / AFP)