Cet article date de plus de quatre ans.

Mur de Trump : Lafarge veut le construire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Mur de Trump : Lafarge veut le construire
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le groupe franco-suisse se dit prêt à participer à la construction du mur anti-clandestins voulu par Donald Trump. Tollé au quai d'Orsay.

Les intérêts économiques d'une entreprise sont-ils supérieurs aux enjeux diplomatiques ? Le cimentier franco-suisse Lafarge-Holcim se dit prêt à participer à la prolongation du mur voulue par Donald Trump, le long de la frontière mexicaine. Une stratégie commerciale condamnée aujourd'hui, jeudi 9 mars, par le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, car la France a pris position contre la construction de ce mur.

Priorité aux affaires pour le géant du BTP

Mais le géant du BTP est clair. Dans une interview, il assume : priorité aux affaires. L'annonce de Lafarge n'est pas anodine, le groupe espère convaincre l'administration Trump de lui confier de nouveaux marchés aux États-Unis. Lafarge a déjà été sous le feu des critiques l'année dernière après la révélation d'accords passés avec le groupe État islamique, concernant sa cimenterie en Syrie.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.