Cet article date de plus de quatre ans.

Les Américains inquiets de voir Donald Trump au menu des conversations de Thanksgiving

A l'approche ce dîner traditionnel, jeudi, de nombreux Américains anticipent un repas de famille houleux après l'élection du sulfureux candidat républicain.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les traditionnelles dindes de Thanksgiving à la Maison Blanche, le 22 novembre 2016. (WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Une grande table dressée avec soins, une dinde monumentale dorée au four... et des convives qui se déchirent à propos de Donald Trump. Voilà, à peu près, ce que redoutent de nombreux Américains à l'approche du traditionnel repas de Thanksgiving, jeudi 24 novembre. 

Il suffit d'une étincelle, en effet, dans cette Amérique profondément divisée depuis l'élection du milliardaire à la Maison Blanche, pour briser l'harmonie de ce sacro-saint repas de famille. "Mon dieu, je redoute déjà les conversations politiques à Thanksgiving", souffle une jeune femme sur Twitter. Une autre abonde : "J'imagine déjà ce moment. Toute ma famille a voté Trump... Ils vont juste me ridiculiser parce qu'il a gagné."

Entre dépit et ironie, franceinfo passe en revue des réactions d'Américains inquiets à l'approche de Thanksgiving.

"Je ne suis pas invité à cause d'un post politique sur Facebook" 

Si Sarah se doutait que sa famille scrutait ses publications Facebook, elle était loin d'imaginer qu'elle finirait éjectée du repas de Thanksgiving pour ses publications anti-Trump. Une semaine avant cette fête, la jeune fille a reçu un appel assez explicite de sa mère. "Elle m'a demandé si j'allais être irrespectueuse envers ma famille...", explique-t-elle au quotidien USA Today (en anglais). Elle prévoit aujourd'hui de passer Thanksgiving en compagnie de ses deux chats. 

Même situation pour cet autre internaute, blacklisté pour avoir posté un message politique sur les réseaux sociaux : "Je ne suis pas invité à cause d'un post politique sur Facebook, même pas directement contre Trump."

L'exclusion des festivités n'est pas uniquement réservée aux supporters d'Hillary Clinton. Parmi les supporters du président-élu, on rencontre aussi le même problème. De quoi donner des idées à Katelyn Crist, électrice du candidat républicain. "J'invite chez moi tous les partisans non invités à cause de [l'élection de] Donald Trump pour un délicieux repas de Thanksgiving", a-t-elle posté sur Twitter.

Des conseils d'un négociateur spécialisé en prise d'otages

Pour ceux qui ne pourront y couper, ce Thanksgiving est en passe de devenir une épreuve à surmonter. Certains l'anticipent d'ailleurs avec ironie. "Ce dîner de Thanksgiving, quand vous découvrez que certains membres de votre famille ont voté Trump", écrit par exemple un internaute. "Moi, à Thanksgiving, quand ma famille commence à défendre Donald Trump", imagine une autre, qui s'imagine déjà en train de riposter à ses proches.

De quoi réunir tous les ingrédients pour revivre la scène d'Un dîner en famille, croquée par le dessinateur de presse Caran d'Ache lors de l'affaire Dreyfus.

L'un des plus célèbres dessins sur l'affaire Dreyfus : "Ils en ont parlé". (Caran d'Ache/Wikimedia Commons)

Pour les familles trop divisées par l'élection, le site américain Quartz (en anglais) est allé jusqu'à demander à un négociateur, spécialiste en prise d'otages, de donner quelques techniques pour survivre à cette soirée. Pour désamorcer les tensions, ce dernier conseille d'adopter une attitude résolument ouverte. "Soyez curieux, écoutez-les, au lieu de réagir. (...) Maîtrisez vos émotions." Surtout : "Vous ne persuaderez pas en assénant vos propos, mais en interrogeant et en dialoguant." A méditer pour tous les repas de famille. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.