Le ministre américain de la Justice dit avoir "personnellement approuvé" la perquisition chez Donald Trump

Merrick Garland a demandé à lever la confidentialité du mandat ayant permis cette opération, au vu de "l'intérêt public important" pour cette affaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police perquisitionne la résidence de Donald Trump à Mar-a-Lago, en Floride (Etats-Unis), le 8 août 2022. (EVA MARIE UZCATEGUI / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le ministre américain de la Justice a affirmé, jeudi 11 août, avoir "personnellement approuvé" la perquisition du FBI chez l'ancien président Donald Trump à Mar-a-Lago (Floride). Merrick Garland n'a rien dévoilé des raisons et des résultats de cette opération. Mais, fait inhabituel, il a demandé que la confidentialité du mandat ayant permis cette perquisition soit levée, au vu de "l'intérêt public important" pour cette affaire.

Selon plusieurs médias américains, l'opération du FBI visait à retrouver des documents d'archives que Donald Trump aurait emportés avec lui en quittant la Maison Blanche. Les présidents américains ont pourtant obligation de l'ensemble de leurs e-mails, lettres et autres documents de travail aux Archives nationales, chargées de les conserver. Certains des documents stockés en Floride seraient classifiés et, selon des sources anonymes citées par le Washington Post (lien en anglais), auraient trait à des armes nucléaires.

Donald Trump, qui a suggéré que le FBI aurait pu avoir "placé" des preuves contre lui lors de cette opération, a déclaré qu'il ne "s'opposerait pas à la publication" du mandat. Au contraire, le milliardaire compte aller "plus loin en encourageant la publication immédiate" de ces documents, selon un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi. Après l'annonce de la perquisition, le camp républicain a vivement critiqué le FBI et accusé le ministère de la Justice de participer à une "chasse aux sorcières" contre l'ancien président.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.