Cet article date de plus de trois ans.

Le film de Steven Spielberg, "Pentagon papers" est "comme un antidote à tous ces mensonges qu’on nous sert en ce moment"

Moins connue que l'affaire du Watergate, mais tout aussi fracassante aux Etats-Unis, le scandale des Pentagon papers, sur les dossiers secrets de la guerre au Vietnam. Steven Spielberg revient dessus dans son nouveau film, qui sort en salles mercredi.

Article rédigé par
Edité par Mariam El Kurdi - Corinne Pelissier - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le réalisateur de Pentagon Papers, Steven Spielberg, avec les acteurs Meryl Streep et Tom Hanks. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Le film de Steven Spielberg, porte le nom de l'affaire qui fît scandale en 1971 aux Etats-Unis : celui des Pentagon papers, des révélations sur les dossiers secrets de la guerre du Vietnam et les mensonges de l’administration américaine.

L'ambition première de Steven Spielberg était de signer son plus beau portrait de femme dans un univers d’hommes. Meryl Streep joue Katharine Graham, première femme directrice de publication d’un grand journal dans les années 1970. Une sorte d’Hillary Clinton avant l’heure. Mais l'actualité en a décidé autrement. L'histoire résonne étrangement avec l'époque actuelle.

Les années Trump, écho des années Nixon

Le résultat de l’élection présidentielle a donné un tour inattendu au projet de Steven Spielberg devenu indispensable à une époque où les journalistes sont de plus en plus accusés de faire la promotion des infos bidons, les fameuses "fake news". "On pensait tous pendant l’écriture du script qu’Hillary Clinton gagnerait les élections", explique Steven Spielberg. "J’étais partant pour faire le film, mais il fallait le faire tout de suite, comme un antidote à tous ces mensonges qu’on nous sert en ce moment", argumente le cinéaste. Un film particulièrement engagé vu le contexte actuel.

Au cinéma, vous savez, la vérité l’emporte toujours à la fin. Et de nos jours, ce n’est plus tellement le cas. L’époque je trouve est bien plus dangereuse de ce point de vue que dans les années 1970

Steven Spielberg, réalisateur

franceinfo

Le film raconte la décision difficile de publier ces documents en dépit des pressions de l’administration américaine. Un travail d’enquête remarquable. L'histoire est filmée comme un thriller avec Tom Hanks dans le rôle du rédacteur en chef du Washington Post. Ce même journal révèle dans la foulée le scandale du Watergate conduisant à la démission le 8 août 1974 du président Richard Nixon.    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.