L'ex-chauffeur de Trump affirme avoir été "exploité" et attaque le président en justice

L'homme de 59 ans affirme avoir œuvré 50 à 55 heures par semaine et n'avoir pas été payé pour "des milliers d'heures supplémentaires".

Donald Trump quitte un tribunal de New York en limousine, le 17 août 2015.
Donald Trump quitte un tribunal de New York en limousine, le 17 août 2015. (LUCAS JACKSON / REUTERS)

Il dénonce "l'insensibilité et la cupidité" de son ancien patron. L'ex-chauffeur de Donald Trump a assigné la Trump Organization en justice, lundi 9 juillet, accusant le président américain de l'avoir "exploité" en le sous-payant pendant des années. Outre le paiement des heures non rémunérées, Noel Cintron réclame des dommages et intérêts.

Disant travailler pour Donald Trump et sa famille depuis plus de 25 ans, l'homme de 59 ans affirme avoir œuvré 50 à 55 heures par semaine et n'avoir pas été payé pour "des milliers d'heures supplémentaires". "De façon insensible" et "sans le sens le plus élémentaire de noblesse", Donald Trump "n'a accordé à son chauffeur personnel aucune augmentation substantielle en plus de 12 ans", affirme l'assignation. Noel Cintron dit avoir été augmenté une fois en 2006, son salaire annuel passant de 62 700 à 68 000 dollars (environ 58 000 euros).

Le chauffeur réclame 300 000 euros

Le chauffeur a été remplacé lorsque Donald Trump a été élu et placé sous la protection des agents du Secret Service, mais il continue à travailler pour la sécurité de la Trump Organization, selon l'assignation. Son avocat, cité par le Daily News, a estimé qu'avec les intérêts et les frais d'avocats, la Trump Organization devait quelque 350 000 dollars (environ 300 000 euros) au chauffeur.

Lorsqu'il dirigeait la Trump Organization, Donald Trump était réputé pour mal payer ses fournisseurs, n'hésitant pas à revenir sur des engagements initiaux ou à allonger au maximum les délais de paiement.