Cet article date de plus d'un an.

L'ambassadeur du Royaume-Uni aux Etats-Unis démissionne après la polémique avec Donald Trump

Une série de câbles secrets ont été publiés, dimanche. L'administration Trump y est qualifiée de "dysfonctionnelle" et d'"inepte diplomatiquement". Le président américain a réagi en critiquant vivement la Première ministre Theresa May et l'ambassadeur britannique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le diplomate Kim Darroch, à Washington (Etats-Unis), alors qu'il était encore ambassadeur du Royaume-Uni aux Etats-Unis, le 18 janvier 2017. (PAUL MORIGI / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Après plusieurs jours de tension avec Donald Trump, Kim Darroch quitte ses fonctions. L'ambassadeur du Royaume-Uni aux Etats-Unis l'a annoncé, mercredi 10 juillet, dans une lettre adressée à Simon McDonald, chef des services diplomatiques britanniques.

"Depuis la fuite de documents officiels provenant de cette ambassade, il y a eu beaucoup de spéculations sur mon poste et la durée de mon mandat d'ambassadeur. Je veux mettre fin à cette spéculation. La situation actuelle m'empêche de remplir mon rôle comme je le souhaiterais, écrit-il. Dans ces circonstances, la voie responsable à suivre est de permettre la nomination d'un nouvel ambassadeur."

"Un type très stupide", selon Trump

Une série de câbles secrets ont été publiés par The Mail on Sunday, dimanche 7 juillet. L'administration Trump y est qualifiée de "dysfonctionnelle" et d'"inepte diplomatiquement". Le milliardaire républicain, lui, est décrit comme "instable" et "incompétent". Ces documents rédigés par Kim Darroch n'étaient pas destinés à être révélés au public.

A la suite de ces révélations, Donald Trump a attaqué la Première ministre Theresa May et Kim Darroch. Après avoir affirmé qu'il ne s'adresserait plus à ce dernier, il l'a insulté, mardi : "Le farfelu ambassadeur que le Royaume-Uni a refilé aux Etats-Unis n'est pas une personne qui nous emballe, un type très stupide", a écrit le président américain sur Twitter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.