Joe Biden et Kamala Harris sacrés "personnalités de l'année" par le magazine "Time"

"Pour changer l'histoire de l'Amérique, pour montrer que les forces de l'empathie sont supérieures à celles de la division, pour offrir une vision de la guérison dans un monde endeuillé, Joe Biden et Kamala Harris sont pour 'Time' les personnalités de l'année 2020", explique le magazine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Kamala Harris et Joe Biden, vice-présidente et président élus des Etats-Unis, le 7 novembre 2020. (JIM WATSON / AFP)

"Changer l'histoire de l'Amérique." C'est le titre de la une du Time dévoilée jeudi 10 décembre. Sacrés "personnalités de l'année" par le prestigieux magazine, le président élu américain Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris ont été choisis après leur victoire sur Donald Trump début novembre.

"Pour changer l'histoire de l'Amérique, pour montrer que les forces de l'empathie sont supérieures à celles de la division, pour offrir une vision de la guérison dans un monde endeuillé, Joe Biden et Kamala Harris sont pour Time les personnalités de l'année 2020", explique le magazine.

Le duo politique a été préféré à Donald Trump, au mouvement contre les inégalités raciales déclenché par la mort de George Floyd, à l'expert du gouvernement américain sur le coronavirus Anthony Fauci, et aux soignants les plus exposés au coronavirus

Assa Traoré sacrée "gardienne de l'année"

Quelques critiques sont apparues jeudi soir sur les réseaux sociaux, estimant que les "travailleurs essentiels" les plus exposés à la pandémie auraient dû être retenus par le magazine plutôt que Joe Biden. Ces soignants, livreurs, employés de supermarchés et des transports avaient été désignés personnalités de l'année par les lecteurs de Time, mais la direction du magazine ne les a pas retenus pour son choix final.

Une autre distinction retient également l'attention, côté français cette fois. Celle d'Assa Traoré, sacrée "gardienne de l'année", pour son combat contre les inégalités raciales. "C'est un honneur, le monde entier entend ce qu'on dénonce", a réagi la militante et fondatrice du comité Vérité et justice pour Adama sur franceinfo.

En 2019, le magazine avait choisi la militante suédoise pour le climat Greta Thunberg. A 16 ans, elle était la plus jeune récipiendaire de cette distinction décernée depuis 1927.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.