Incendies aux États-Unis : Donald Trump attendu en Californie à l'aune d'une polémique

Les incendies aux États-Unis ont fait 35 morts et plus d’un million d’hectares ont été détruits depuis le début de l’été dans l’ouest du pays.

France 2

Même dans une grande ville comme Portland (Oregon), il règne une atmosphère complètement fantomatique. Ce n’est pas du brouillard, ce sont bel et bien les fumées de ces incendies, qui recouvrent tout l’État de l’Oregon. Cela fait des jours que les habitants n’ont vu aucun rayon du soleil ni de ciel. C’est dans ces conditions que Donald Trump va arriver dans quelques heures en Californie.

Les États mis en cause par Donald Trump

Le président américain a accusé les autorités de ces trois États (Washington, Oregon et Californie) d’avoir causé ces incendies tout simplement par une mauvaise gestion des forêts. Alors la réponse du gouverneur de Californie, un démocrate, ne s’est pas fait attendre. Il a dit à Donald Trump que s’il niait la science il n’avait qu’à venir constater la réalité du réchauffement climatique par lui-même. Pour ce gouverneur, nier cet état de fait était de la "stupidité idéologique". Dans cette Amérique en pleine campagne présidentielle, même la question de l’environnement continue à fracturer le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le célèbre pont du Golden Gate, à San Francisco, enveloppée d\'une fumée orange provoquée par les incendies qui ravagent la Californie, le 9 septembre 2020.
Le célèbre pont du Golden Gate, à San Francisco, enveloppée d'une fumée orange provoquée par les incendies qui ravagent la Californie, le 9 septembre 2020. (HAROLD POSTIC / AFP)