Grande-Bretagne : le revirement de Trump ne calme pas la colère des Britanniques

Le président américain a eu des propos cordiaux envers Theresa May. Ce qui n'a pas calmé la foule des manifestants à Londres.

FRANCE 3

Donald Trump aurait-il fait machine arrière ? Après avoir sévèrement tancé la politique de Theresa May, la Première ministre britannique, il s'est montré beaucoup plus docile face caméras lors de sa visite en Grande-Bretagne. "Une fois que le processus du Brexit sera conclu, et peut-être quand le Royaume-Uni aura quitté l'Union européenne. Je ne sais pas ce qu'ils vont faire. Mais quoi que vous fassiez ça me va, c'est votre décision", assure un Donald Trump aux antipodes de ses déclarations de ma veille.

  Des propos sur les migrants qui choquent

Dans The Sun, il avait attaqué la stratégie de 6heresa May concernant le Brexit. "S'il font un tel accord, nous traiterions avec l'Union européenne au lieu de traiter avec le Royaume-Uni, cela tuera probablement l'accord avec les États-Unis" , avait-il déclaré. Une sortie mêlant immigration et terrorisme est aussi restée en travers de la gorge de nombreux Britanniques, qui contestent la manière dont a été reçu Donald Trump.

Parmi les signes de protestation contre le président des Etats-Unis, un ballon géant, baptisé \"Trump Baby\", survolera Londres pendant son séjour en Grande-Bretagne, le 13 juillet 2018. 
Parmi les signes de protestation contre le président des Etats-Unis, un ballon géant, baptisé "Trump Baby", survolera Londres pendant son séjour en Grande-Bretagne, le 13 juillet 2018.  (KIRSTY O'CONNOR / MAXPPP)