G20 : une ambiance tendue

Valérie Astruc, envoyée spéciale de France 3, fait le point depuis Buenos Aires (Argentine) sur les enjeux du sommet du G20, qui s'est ouvert vendredi 30 novembre.

Voir la vidéo
France 3

"C'est d'abord Donald Trump qui semble faire un bras d'honneur au G20. Il a commencé sa journée en signant un accord avec ses homologues mexicains et canadiens. Une manière de montrer que ce sommet est secondaire. Il devrait dîner avec son homologue chinois demain soir une fois le G20 terminé. Une manière de signifier qu'il préfère les relations bilatérales aux grandes enceintes internationales", explique Valérie Astruc depuis Buenos Aires ((Argentine), où se tient le sommet du G20. "Emmanuel Macron chercher à éviter une escalade dans la guerre commerciale, puisque Donald Trump menace de taxer les automobiles européennes, ainsi que la totalité des marchandises chinoises. Et pour cela, il veut réunir un maximum de pays prêts à condamner le protectionnisme et à aller plus loin dans la lutte contre le réchauffement climatique", ajoute-t-elle.

Le retour de Mohammed ben Salmane

"A noter le grand retour de Mohammed ben Salmane, le prince héritier d'Arabie saoudite, accusé d'avoir orchestré l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. On l'a vu tout sourire dans un aparté avec Emmanuel Macron. Il devrait rencontrer officiellement le président chinois, Theresa May ainsi que Vladimir Poutine. Il cherche à profiter de ce G20 pour se réhabiliter", conclut Valérie Astruc.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Emmanuel Macron (à gauche) avec le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, au sommet du G20 en Argentine le 30 novembre 2018.
Le président Emmanuel Macron (à gauche) avec le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, au sommet du G20 en Argentine le 30 novembre 2018. (BANDAR ALGALOUD / SAUDI KINGDOM / AFP)