Fusillades aux États-Unis : Donald Trump condamne pour la première fois le suprémacisme blanc

Lundi 5 août, Donald Trump a qualifié les deux fusillades de "crime contre l'humanité". Le président américain a clairement condamné l'idéologie des suprémacistes blancs.

FRANCE 2

Accusé d'attiser le racisme aux États-Unis, Donald Trump s'est enfin exprimé publiquement. Lundi 5 août, pour la première fois, il condamne les suprémacistes blancs. "Notre nation doit condamner d'une seule voix le racisme, le sectarisme et le suprémaciste blanc. Ces idéologies sinistres doivent être vaincues", a indiqué le chef d'État. Ce dernier n'a en revanche fait aucune annonce forte sur le contrôle des armes.

Le visage des victimes diffusé partout

Pour la première fois également, le tabloïd conservateur New York Post demande à Donald Trump d'interdire les armes de guerre. C'est précisément le type de fusil utilisé par le tireur d'El Paso. Il a tué pour disait-il, "sauver l'identité blanche". Un couple s'est notamment sacrifié pour sauver son bébé de 2 mois. Les visages des victimes disparues lors de cette fusillade ont été diffusés en Une de tous les journaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump et sa femme Melania à Washington DC, le 4 août 2019. 
Le président américain Donald Trump et sa femme Melania à Washington DC, le 4 août 2019.  (ALASTAIR PIKE / AFP)