États-Unis : les soutiens de Donald Trump sont divisés

Alors que Joe Biden sera investi mercredi 20 janvier à la tête des États-Unis, Donald Trump termine son mandat sur une image contrastée. Au sein même de ses soutiens, ses derniers agissements divisent.

France 2

Donald Trump ne sera bientôt plus président des États-Unis. Si la majeure partie du pays se prépare à assister à l’investiture de Joe Biden, certains militants républicains continuent de faire campagne. Ils crient au complot orchestré par les démocrates. Interrogée sur la responsabilité de Donald Trump concernant les débordements au Capitole, une femme assure que "jamais n’est sorti de sa bouche l’ordre d’envahir le Capitole. Il n’a jamais dit ça, il n’a jamais encouragé ça".

Des centaines de militants quittent le parti républicain

Les dernières semaines de Donald Trump au pouvoir ont posé problème au sein du camp républicain. La journaliste politique Janelle Irwin Taylor, qui a enquêté en Floride, affirme que des centaines d’électeurs enregistrés comme républicains ont quitté le parti depuis janvier. Ancien partisan de Donald Trump, Chris Ingram avoue ne pas avoir digéré l’envahissement du Capitole. "Ce qui s’est passé là m’a convaincu qu’il était temps de tourner la page Donald Trump et que c’était la bonne décision", déclare-t-il. 

Le JT
Les autres sujets du JT
États-Unis : les soutiens de Donald Trump sont divisés
États-Unis : les soutiens de Donald Trump sont divisés (France 2)