Etats-Unis : Donald Trump quittera Washington mercredi matin, avant l'investiture de Biden

Le président sortant s'envolera pour son club de Mar-a-Lago, en Floride, où il a l'intention de s'installer.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Donald Trump quitte la Maison Blanche, le 14 octobre 2020, à Washington. (SAUL LOEB / AFP)

La transition se précise. Le président américain Donald Trump quittera Washington mercredi 20 janvier au matin, quelques heures avant l'investiture de son successeur démocrate Joe Biden, a indiqué vendredi un responsable sous couvert d'anonymat.

Donald Trump, qui avait annoncé il y a plusieurs jours qu'il n'assisterait pas à la prestation de serment de Joe Biden, s'envolera pour son club de Mar-a-Lago, en Floride, où il a l'intention de s'installer. Après avoir pendant plus de deux mois refusé de reconnaître sa défaite lors de l'élection du 3 novembre, Donald Trump a fini par promettre, il y a quelques jours, une transition sans accroc, mais il n'a jamais félicité Joe Biden.

Washington se barricade

L'équipe de Joe Biden et la maire de Washington, Muriel Bowser, ont demandé à la population américaine d'éviter le centre de Washington et de suivre la cérémonie d'investiture en ligne ou à la télévision. Avec 21 000 soldats de la Garde nationale bientôt déployés et des quartiers entiers barricadés, Washington est sous haute surveillance face aux menaces de nouvelles manifestations des partisans de Donald Trump d'ici la cérémonie d'investiture.

Les alentours du Capitole se barricadent, le 15 janvier 2021, à Washington. (LIZ LYNCH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

"Nous sommes inquiets sur les risques de violences lors des nombreuses manifestations prévues dans les prochains jours à Washington et devant les bâtiments gouvernementaux dans les Etats" qui pourraient attirer des manifestants armés, a déclaré jeudi le directeur du FBI, Christopher Wray. Lors d'un point de situation avec le vice-président sortant Mike Pence, Christopher Wray a évoqué "un nombre important de discussions inquiétantes sur internet".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.