Etats-Unis : Donald Trump acquitté par le Sénat au terme de son procès en destitution

C'est l'épilogue du feuilleton qui agite la politique américaine depuis plusieurs mois. Le procès en destitution avait été initié en décembre 2019 par la Chambre des représentants.

Les sénateurs en plein vote pour ou contre la destitution de Donald Trump, le 5 février 2020, à Washington DC.
Les sénateurs en plein vote pour ou contre la destitution de Donald Trump, le 5 février 2020, à Washington DC. (REUTERS)

Le suspense était quasi nul : le Sénat a acquitté des deux chefs d'accusation Donald Trump, mercredi 5 février, à l'issue de son procès en destitution, initié par la Chambre des représentants en décembre 2019. Pour ce vote final, le président américain a reçu le soutien de tous les élus républicains sauf un, Mitt Romney, mais d'aucune voix démocrate.

Dans le détail, 52 des 100 sénateurs américains ont déclaré le président américain non coupable du chef d'abus de pouvoir, et 53 d'entre eux l'ont déclaré non coupable du chef d'entrave à la bonne marche du Congrès. Or, la Constitution des Etats-Unis imposait une majorité des deux tiers (67 sièges sur 100) pour déclarer coupable l'actuel président des Etats-Unis. 

L’opposition réclamait sa destitution pour avoir essayé de forcer l'Ukraine à "salir" son possible adversaire à la présidentielle Joe Biden, notamment en gelant une aide militaire cruciale pour ce pays en guerre. Depuis que le scandale a éclaté, Donald Trump se dit victime d'une chasse aux sorcières orchestrée par ses adversaires démocrates, qui n'auraient pas digéré sa victoire surprise de 2016.

Des réactions partisanes

Sans surprise, les réactions politiques sont très partisanes. Le chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell a qualifié cette procédure de destitution d'"erreur politique colossale" de la part des démocrates. Le leader de la minorité démocrate, Chuck Schumer, estime lui que l'acquittement n'a "aucune valeur" parce que son procès n'a pas été "équitable" (ce sont les républicains du Sénat qui étaient chargés d'en fixer les règles).

Donald Trump n'a pas tardé à réagir non plus en republiant une vidéo qu'il avait déjà postée sur Twitter en juin 2019Dans cette vidéo de trente secondes, il s'est amusé à détourner une couverture du magazine Time qui le montre en train d'enchaîner les mandats présidentiels bien au-delà des deux autorisés par la Constitution. 2024, 2028, 2032, 2036… Jusqu'à 2064. Mains croisés et visage songeur, Donald Trump s'imagine alors président pour des siècles et même des millénaires. La vidéo se termine sur les mots suivants écrits en lettres capitales : "TRUMP 4EVA". Traduction : "Trump pour toujours".

La Maison Blanche a également réagi à l'acquittement de Donald Trump, estimant que le président américain était "pleinement innocenté", et que la procédure de destitution était une "chasse aux sorcières basée sur une série de mensonges".