Donald Trump envoie des bombardiers près des côtes nord-coréennes

Après des semaines de menaces des deux côtés, les États-Unis sont passés à l'offensive ce samedi 23 septembre. Des bombardiers américains ont volé à proximité de la Corée du Nord.

Des chasseurs et bombardiers américains ont longé ce samedi 23 septembre les côtes nord-coréennes. Le but : lancer un message clair à Pyongyang. Un survol qui fait suite aux nouvelles déclarations très menaçantes de Donald Trump envers Kim Jong-un. "Il est peut-être intelligent, fin stratège, ou complètement fou, mais vous savez quoi, peut-importe ce qu'il est, on va s'occuper de lui les gars, croyez-moi", a lancé le président américain.

Escalade verbale

De l'escalade verbale entre les deux chefs de l'État à cette démonstration de force américaine, les États-Unis viennent aujourd'hui de franchir un cap. Le Pentagone souligne vouloir montrer à quel point les États-Unis prennent au sérieux le comportement "dangereux" de la Corée du Nord. En début de semaine, Donald Trump avait qualifié Kim-Jong-un de "personne dérangée", de "mégalomane" et de "roi menteur" dans un discours à l'ONU.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, le 15 avril 2017 à Pyongyang et le président américain, Donald Trump, le 19 juillet 2017 à Washington.
Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, le 15 avril 2017 à Pyongyang et le président américain, Donald Trump, le 19 juillet 2017 à Washington. (SAUL LOEB / AFP)