Donald Trump critique l'attribution de l'Oscar du meilleur film au long-métrage sud-coréen "Parasite" et plaide pour un retour à "Autant en emporte le vent"

Le président prèfère revoir les films de l'âge d'or du cinéma plutôt que de saluer la victoire d'un film étranger. 

Le président des Etats-Unis en meeting à Colorado Springs (Colorado), jeudi 20 février 2020. 
Le président des Etats-Unis en meeting à Colorado Springs (Colorado), jeudi 20 février 2020.  (MICHAEL CIAGLO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La cérémonie des Oscars s'est tenue il y a deux semaines, mais Donald Trump n'a semble-t-il toujours pas digéré son palmarès. Lors d'un meeting de campagne pour sa réélection, à Colorado Springs (Colorado), le président des Etats-Unis a critiqué l'attribution de l'Oscar 2020 du meilleur film à Parasitedu réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, jeudi 20 février. 

Mélange de thriller, de comédie familiale et de satire sur les inégalités sociales, Parasite est entré dans l'histoire de la cérémonie en devenant le premier long-métrage dans une autre langue que l'anglais à obtenir la récompense phare de Hollywood. Ce qui n'a pas impressionné Donald Trump."On a assez de problèmes avec la Corée du Sud, avec le commerce. Et par-dessus le marché, ils leur donnent le titre de meilleur film de l'année ?", s'est exclamé le président, incrédule. Laissant entendre qu'il n'avait pas vu le film ("Est-ce qu'il était bon ? Je ne sais pas", a-t-il ajouté), Donald Trump a poursuivi en exprimant sa préférence pour Autant en emporte le vent, film qui a remporté la statuette en 1939. Il y 81 ans.

"Donnez-nous Autant en emporte le vent. Est-ce qu'on peut avoir de nouveau Autant en emporte le vent, s'il vous plaît ? Ou Boulevard du crépuscule ?", a-t-il demandé à la foule. 

"Il ne sait pas lire" 

Le distributeur américain du film, Neon, a répliqué sur Twitter aux propos du président. Selon lui, le scepticisme de Donald Trump envers ce film sous-titré n'est pas étonnant. "C'est compréhensible. Il ne sait pas lire", a répondu le compte de Neon, en partageant la tirade du président.  

Décidément fâché avec Hollywood, où le milieu du cinéma ne cache pas son hostilité à Donald Trump, le président a aussi lancé une pique contre Brad Pitt, lui aussi récompensé par un Oscar (meilleur acteur dans un second rôle), qu'il a qualifié de "petit prétentieux". Brad Pitt avait mis à profit son discours de remerciements pour soutenir le processus de destitution de Donald Trump, finalement acquitté par le Sénat début février.