Donald Trump annonce l'annulation du sommet historique prévu avec Kim Jong-un

Le président américain l'a annoncé dans une lettre adressée au leader nord-coréen. "Cette opportunité manquée est un moment très triste dans l'Histoire", écrit-il.

Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington, le 9 mai 2018.
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington, le 9 mai 2018. (SAUL LOEB / AFP)

Le face-à-face devait être historique, il n'aura finalement pas lieu. Donald Trump a annoncé dans une lettre adressée à Kim Jong-un, jeudi 24 mai, l'annulation du sommet historique prévu le 12 juin à Singapour (Corée du Sud), au cours duquel il devait rencontrer le dictateur nord-coréen"Cette opportunité manquée est un moment très triste dans l'Histoire", écrit-il. Le président américain justifie cette décision par "la colère" et "l'hostilité" affichée récemment par Pyongyang.

"J'estime qu'il n'est pas opportun, à ce stade, de maintenir cette rencontre", indique le locataire de la Maison Blanche le jour même où Pyongyang annonçait le démantèlement de son site d'essais nucléaires de Punggye-ri. 

La Maison Blanche a déploré une "série de promesses non tenues" de la part de la Corée du Nord. Un responsable de l'exécutif américain a évoqué "un profond manque de bonne foi", déplorant que les Nord-Coréens ne se soient pas présentés lors d'une réunion préparatoire à Singapour.  

Maintenir une "pression maximale" sur Pyongyang

Mettant en garde la Corée du Nord contre tout acte "irresponsable", Donald Trump a assuré, lors d'une conférence de presse, que l'armée américaine était "prête" à toute éventualité et que les Etats-Unis restaient déterminés à poursuivre la campagne de "pression maximale".

Dans le style qui est le sien, le président américain met en garde le leader nord-coréen. "Vous parlez de vos capacités nucléaires, mais les nôtres sont si massives et puissantes que je prie Dieu pour qu'elles n'aient jamais à être utilisées", menace-t-il. Malgré cette rhétorique militaire, Donald Trump n'écarte pas totalement l'idée d'une rencontre, un jour, avec Kim Jong-un.

Si vous changez d'avis, n'hésitez pas à m'appeler ou à m'écrire.Donald Trumpdans un courrier adressé à Kim Jong-un